Skip to main content
RTL Longueuil on Facebook RTL_info on Twitter Linkedin YouTube
Itinerary Bus Stop
Friday December 19, 2008

En 2009, le budget du RĂ©seau de transport de Longueuil sera de 134,6 M$

Longueuil, le 19 décembre 2008 - Lors de leur assemblée extraordinaire du 18 décembre 2008, les membres du conseil d’agglomération de Longueuil ont adopté le budget 2009 du Réseau de transport de Longueuil (RTL) au montant de 134,6 M$ et son programme triennal d’immobilisations pour les années 2009-2010-2011. Ce programme totalise des dépenses de 74,6 M$.

Les revenus
Le budget de 134 601 000$ représente une augmentation de 10 201 000$ ou 8,2% par rapport à celui de 2008.
L’agglomération de Longueuil en assumera 62 716 000$, soit 5 080 000$ de plus qu’en 2008, une augmentation de 8,8%. La contribution des clients-usagers sera de 50 273 000$ par rapport à 46 973 000$ qu’elle aura été en 2008. À l’augmentation des tarifs, s’ajoute un accroissement d’achalandage que le RTL estime à 2%, d’où la contribution additionnelle au poste des revenus des clients-usagers.
 
Quant aux revenus provenant du gouvernement du Québec et de l’Agence métropolitaine de transport (AMT), ils connaissent une légère augmentation de 552 000$, passant de 16 536 000$ à 17 088 000$. Cette somme représente 12,7% des besoins financiers du RTL en 2009.
 
Rappelons que le financement du RTL est assumé à 87,3% par des revenus de sources locales (contribution de l’agglomération, tarifs et revenus divers).
 
La présidente du conseil d’administration du RTL, Mme Johane F.-Deshaies, rappelle que «…durant la période 2000-2007, la contribution de l’agglomération de Longueuil s’est accrue de 50,4% alors que celle des clients-usagers l’a été de 33,8%. Au cours des dernières années, l’agglomération a donc pris à son compte la majeure partie des augmentations des dépenses du RTL. Cela signifie, très concrètement, que les élus de l’agglomération de Longueuil ont a cœur la promotion et le développement du transport en commun même dans un contexte économique difficile. Il faut donc les féliciter.»
 
En 2009, l’agglomération de Longueuil assumera 46,6% ou 62,7 M$ du budget, les clients-usagers 37,3% ou 50,2 M$, et les subventions totaliseront 12,7%, soit 17 M$. Les revenus autonomes (publicité et revenus divers) sont estimés à 4,5 M$ ou 3,4% des revenus totaux.
 
Les dépenses
La hausse du budget 2009 s’explique essentiellement par des éléments sur lesquels le RTL n’a aucun contrôle:
  • le carburant compte pour 3 232 000$ des nouvelles dépenses,
  • le train de banlieue (ligne Mont Saint-Hilaire/Montréal) pour 849 000$,
  • le partage du déficit du métro représente une contribution additionnelle de 298 000$,
  • la contribution au fonds de développement de l’AMT (0,01$ par 100$ de richesse foncière) est en augmentation de 322 000$,
  • la contribution à l’utilisation des équipements métropolitains s’accroît de 35 000$,
À eux seuls, ces éléments qui échappent au contrôle du RTL, totalisent 4 736 000$ et représentent plus de 46,4% de l’écart entre le budget 2008 et celui de 2009.
 
La rémunération globale des employés reste toujours la dépense la plus importante avec 76,1 M$ ou 56,6% du budget total de 134,6 M$. Il faut cependant tenir compte du fait que la mise en œuvre du plan d’amélioration des services 2007-2011 et la desserte en régie du territoire de la ville de Saint-Bruno-de-Montarville, à compter du 6 avril 2009, nécessitent l’embauche de plusieurs chauffeurs.
 
Les dépenses liées à l’achat du carburant représente 10,8 M$ ou 8,1% des dépenses 2009 comparativement à 6,1% (7,6 M$) en 2008. Il s’agit d’une augmentation de 42%.
 
Les principales autres dépenses sont liées aux fournitures d’entretien des autobus et autres véhicules pour 7,8 M$ ou 5,8%, et aux contrats de transport, dont les services de taxi collectif et de transport adapté qui totalisent 7,1 M$ ou 5,3%.
 
«Il faut savoir qu’à chaque fois que le RTL ajoute un autobus pour améliorer ses services, il engage, à coup sûr, un chauffeur, et que cet autobus consomme plus de carburant et de pièces d’entretien. D’où la logique souvent mal comprise: assurer plus de services nécessite plus de dépenses», explique Mme F.-Deshaies.
Enfin, les dépenses dites régionales (train, métro, équipements métropolitains, fonds d’immobilisation de l’AMT et contribution à l’Express Chevrier) totalisent 9,4 M$ ou 7% du budget 2009. Cette somme est en hausse de 32,1% par rapport à la dépense projetée 2008.
 
Au total, ces cinq dépenses représentent 82,6% du budget 2009 du RTL (111,2 M$/134,6 M$).
 
Plan d’amélioration des services
Aux augmentations de services, mises en place en 2007 et en 2008, d’autres sont prévues en 2009. Au total, le RTL prévoit investir près de 940 000$ en nouveaux services qui se traduisent par un ajout de 19 400 heures de service sur une base annuelle. Un exemple: le Réseau prévoit créer la nouvelle ligne 25 qui assurera la desserte express des parcs industriels du Vieux-Longueuil et de Boucherville à proximité de l’autoroute 20. Ces parcs sont en croissance depuis plusieurs années et on y comptait près de 40 000 employés en 2007.
 
La contribution de l’agglomération de Longueuil, reliée aux améliorations de services de 2009, sera de 282 000$ (30%) alors que les clients-usagers assumeront 188 000$ (20%). Le gouvernement du Québec défraiera 50% de la facture, soit 470 000$.
 
Programme triennal des immobilisations 2009-2010-2011

Le PTI 2009-2010-2011 totalise 74,6 M$ d’investissements; il prévoit:
  • l’achat de 95 autobus à plancher surbaissé (86 conventionnels et 9 articulés) au montant total de 49,1 M$;
  • la fin du projet d’agrandissement du centre d’exploitation du Vieux-Longueuil visant à augmenter les aires de remisage des véhicules pour 20 M$ et dont 18,2 M$ seront déboursés en 2009;
  • la poursuite du projet d’acquisition du système de vente et de perception (carte à puce) pour 4,2 M$;
  • et divers nouveaux projets pour 3,1 M$.

Bookmark and Share