Skip to main content
RTL Longueuil on Facebook RTL_info on Twitter Linkedin YouTube
Itinerary Bus Stop
Tuesday January 20, 2009

Système léger sur rail - La coalition en faveur du SLR lance un appel aux ministres fédéraux, John Baird et Jim Prentice

Longueuil, le 20 janvier 2009 - Dans le contexte de la crise économique et financière que vivent actuellement l’ensemble des pays industrialisés, un investissement par le gouvernement du Canada dans le projet d’implantation du SLR dans l’axe du pont Champlain demeure une solution non seulement valable sur le plan environnemental, mais aussi économique. «Ce projet marie très bien tous les principes du développement durable» affirme M. Claude Gladu, maire de la Ville de Longueuil et président de la Coalition en faveur du SLR.

Selon les études rendues publiques en février 2007 par l’Agence métropolitaine de transport (AMT), les dépenses d’immobilisations du projet SLR permettraient de créer ou de maintenir un nombre d’emplois équivalent à 9 000 années-personnes ce qui correspondraient, par exemple, à environ 2250 emplois pendant quatre (4) ans et généreraient une valeur ajoutée de 571,9 M$ en salaires, gages et bénéfices bruts dans l’économie québécoise. Les recettes en taxes et impôts s’établiraient à 99,4 M$ pour le gouvernement du Québec et à 42,8 M$ pour le gouvernement du Canada.
 
Les coûts d’exploitation du projet généreraient la création ou le maintien de nombreux emplois et une valeur ajoutée de 86,3 M$ en salaires et bénéfices bruts. Les recettes en taxes et impôts sont estimées à 13,7 M$ pour le gouvernement du Québec et à 6,2 M$ pour celui du Canada.
 
M. Gladu rappelle: «…que le projet comporte de nombreux avantages et plus particulièrement les suivants: il permet un accès plus rapide aux lieux d’emplois, favorise la diminution des pertes de productivité et de qualité de vie des familles, contribue à réduire la congestion aux pôles de destination, diminue les pertes de temps en livraison et autres échanges commerciaux, permet d’accroître l’achalandage dans les zones commerciales, augmente potentiellement la valeur des propriétés, entraîne une utilisation plus productive du temps consacré aux déplacements domicile-travail, réduit les besoins de construction routière, augmente les revenus familiaux disponibles à d’autres fins en abolissant ou en diminuant les frais associés à la possession et à l’utilisation d’une automobile et enfin, contribue significativement à la diminution des gaz à effet de serre (GES).»
 
M. Gladu demande au ministre des Transports du Canada, M. John Baird et à celui de l’Environnement, M. Jim Prentice, de prendre tous les moyens nécessaires afin que dans le prochain budget du gouvernement fédéral, soient confirmées les sommes nécessaires à l’implantation du projet SLR dans l’axe du pont Champlain.

Bookmark and Share