Skip to main content
RTL Longueuil on Facebook RTL_info on Twitter Linkedin YouTube
Itinerary Bus Stop
Thursday January 08, 2009

Depuis le 5 janvier 2009, le RTL accentue son Plan d’amélioration des services

Longueui, le 8 janvier 2009 - Plusieurs clients-usagers du Réseau de transport de Longueuil (RTL) profitent des améliorations de service offertes depuis le 5 janvier 2009 sur les lignes d’autobus 5, 8, 20-120, 46, 80, 99, 123 et sur les lignes de taxi collectif T-93 et T-94.

Sur la ligne 5, qui dessert surtout l’arrondissement de Saint-Hubert, le RTL a ajouté deux départs en pointe d’après-midi afin de rééquilibrer l'achalandage à bord des autobus. Il s'agit d'un investissement annuel de 88 928 $.
 
Sur la ligne 80, à Boucherville, le RTL a ajouté un départ afin de régler des problèmes de surcharge qui ont été validés par le système de décompte à bord. L'investissement prévu est de 51 516 $.
 
Enfin, sur la ligne 99, à Saint-Bruno-de-Montarville, l’ajout du départ temporaire en pointe du matin est devenu permanent, et sur les lignes 91, 92 et 93, certains départs ont été ajustés en fonction de l'ajout d'un départ additionnel du train de banlieue de la ligne Mont-Saint-Hilaire. L'investissement est de 37 065 $.
 
«D’autres améliorations de service sont également étudiées par le RTL dans le cadre de son Plan 2007-2011» ajoute Mme Johane F.-Deshaies présidente du RTL. «Aux ajouts de services mis en place en 2007 et en 2008 qui totalisent 3,9 M$, le RTL en prévoit d’autres en 2009; c’est un ajout de 19 400 heures de service sur une base annuelle qui représente un investissement de près de 940 000$.
 
Un exemple: le Réseau prévoit créer la nouvelle ligne 25 qui assurera la desserte express des parcs industriels du Vieux-Longueuil et de Boucherville à proximité de l’autoroute 20. Ces parcs sont en croissance depuis plusieurs années; on y comptait près de 40 000 employés en 2007» conclut Mme F.-Deshaies.
 
La contribution de l’agglomération de Longueuil aux améliorations de services qu’offre le RTL en 2009, sera de 282 000$, soit 30%, alors que les clients-usagers assumeront 188 000$, soit 20% des coûts. Pour sa part et comme le prévoit sa politique sur le développement du transport en commun annoncée en juin 2006, le gouvernement du Québec défraiera 50% de la facture, soit 470 000$.

Bookmark and Share