Skip to main content
RTL Longueuil on Facebook RTL_info on Twitter Linkedin YouTube
Itinerary Bus Stop
Thursday January 29, 2009

Le projet du Système léger sur rail (SLR) n’est toujours pas dans les priorités du gouvernement fédéral

Longueuil, le 29 janvier 2009 -«Pourquoi le gouvernement du Canada a-t-il décidé, encore une fois, de ne pas investir dans un projet aussi porteur d’avenir que celui du SLR ?» C’est ce que se demande Mme Johane F.-Deshaies, présidente du Réseau de transport de Longueuil (RTL) et membre de la Coalition en faveur du SLR.

Mme F.-Deshaies précise «qu’il faut reconnaître les efforts du gouvernement fédéral pour faire face à la crise financière actuelle, mais, ajoute-t-elle, il faut aussi penser à plus long terme et le projet SLR est toujours une solution toute trouvée pour atteindre de nombreux objectifs, dont ceux qui s’imposent en raison de l’actuelle crise: relance de l’emploi, importants investissements pour plusieurs années, retombées économiques démontrées et développement durable. Mais malheureusement toute la population de la grande Rive-Sud devra attendre, encore une fois, avant de penser consolider et améliorer les services de transport en commun dans cet axe majeur de l’autoroute 10 et du pont Champlain en direction du centre-ville de Montréal».
 
Un projet pourtant majeur
Rappelons que le projet prévoit que le SLR s’étendrait sur une distance de 12,9 km à partir du terminus Chevrier (près de l’intersection des autoroutes 10 et 30) jusqu’à la gare Centrale à Montréal.
 
Au début, le tracé comprendrait 5 stations qui desserviraient Longueuil, l’île des Sœurs et le centre-ville de Montréal. Le SLR est une technologie moderne qui peut transporter 20 000 personnes par heure et par direction, soit la capacité équivalente à trois ponts Champlain.
 
Le SLR transporterait les clients-usagersde la station Chevrier au centre-ville de Montréal en 13 minutes alors que le même trajet s’effectue présentement, en 24 minutes. On réaliserait une économie de 11 minutes ou de 45 % en temps.
 
À l’horizon 2016, le SLR permettrait d’attirer 5570 déplacements supplémentaires en pointe du matin, dont 4150 en provenance de l’automobile.
 
L’achalandage global en transport collectif atteindrait 27 360 déplacements en période de pointe du matin par rapport à 17 000 actuellement.
 
Enfin, l’implantation du SLR permettrait une diminution de 20 000 tonnes métriques de gaz à effet de serre (GES) par année puisqu’il aurait pour effet de retirer de la circulation des autobus et des automobiles sur le pont Champlain.

Bookmark and Share